Comment s’organiser dans sa stratégie de contenu

Comment s’organiser dans sa stratégie de contenu ?
La création de contenu ayant vraiment pris le dessus ces derniers temps sur mon métier, je souhaite te partager mon expérience, mes solutions et quelques petits plus qui m’ont permis de m’apaiser à ce niveau. Comment s’organiser dans sa stratégie de contenu ?
Comment réussir à sortir la tête de l’eau ?
Comment j’ai réussi à m’organiser pour remettre mon métier de graphiste au cœur de mon quotidien ?

Je t’explique tout !

Expérience  (1’30)

Bien que j’ai créé Studio Eucalyptus il y a 6/7 ans, je me suis mise sur les réseaux sociaux il y a 2 ans suite à ma démission du salariat et à la volonté de me développer pleinement. C’est ainsi que j’ai découvert la stratégie de contenu, le marketing, etc. Et cette aventure est merveilleuse, elle fait la réussite du Studio Eucalyptus. Parce que créer du contenu va apporter de la confiance, du lien et par la suite des client.es sans avoir besoin de les chercher. Quand c’est bien mis en place, ça permet de te faire connaître, d’éviter de démarcher.

Malgré tous les avantages de la création de contenu, il y a quelques points négatifs qui touchent un grand nombre d’entrepreneurs. On a tendance à trop faire et on se retrouve dans la spirale infernale de la création de contenu. On veut multiplier ses réseaux, les outils à utiliser (podcasts, newsletter, Instagram, articles de blog…) et on en vient à se faire submerger par cette stratégie et création de contenu. Finalement, on inverse le temps passé entre son propre métier et la création de contenu pour fidéliser sa clientèle.

Comme Instagram nous met des bâtons dans les roues concernant la visibilité et le choix des outils sur Instagram entre les réels, les posts, les stories, les lives… Sans compter Google où il faut avoir un bon référencement. Tous ces algorithmes font que l’on devient en quelques sortes esclaves de nos réseaux.

En bref, cet engrenage m’a créé des peurs comme ne plus avoir de clients, de ne plus être vue, qu’on ne voit pas mon compte… Ma réflexion a été de faire encore plus pour montrer davantage ce que je fais. J’ai tellement voulu créer pour les réseaux que j’y ai passé plus de temps. J’ai aidé ma communauté en donnant toujours plus d’astuces, de montant sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que j’ai eu moins le temps pour mes projets clients.

Au lieu de faire des journées équilibrées entre la vie professionnelle et la vie personnelle, je fais des journées très longues où je vais passer 4 heures à faire de la création de contenu et où ensuite je culpabilisais donc je passais encore 6/7 heures à faire de la production de création pour mes clients. Par conséquent, je terminais ma journée à 22h30 en train de bosser. J’étendais mes journées sur les soirées ou sur les week-ends pour pouvoir travailler directement pour mes clients.

Finalement, quand est-ce que je me repose ? Quand est-ce que je ressource ma créativité ? Jamais.

Parce que quand je ne suis pas sur un projet, je suis sur un réseau. Quand je ne suis pas sur un réseau, je suis sur un projet client. Ça m’a tout simplement épuisée de devoir justifier mon expertise à tout va.

Solutions (8’10)

Pour pallier le manque de temps causé par la grande place que prennent les réseaux sur nos métiers d’entrepreneur.es, j’ai trouvé plusieurs solutions.

Déculpabiliser

L’une d’entre elles est de déculpabiliser de ne pas forcément tenir le même rythme que les autres personnes que tu suis sur les réseaux sociaux. On peut aussi déculpabiliser de ne pas toujours garder le cap. Peu importe les outils que tu utilises, bien évidemment plus tu gardes un rythme régulier, plus ça reste efficace. On peut malgré tout s’octroyer des moments de pause sans culpabiliser. C’est à dire que si tu es en vacances ou en période de lancement pour une offre ou sur un gros projet client, tu peux passer moins de temps sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas pour ça que ton chiffre d’affaires va dégringoler, ni que tu vas perdre toute ta clientèle, ni que tu vas perdre toute ton audience ! Dans ces cas-là, je pense qu’il est plus pertinent de créer peu de contenu mais du contenu de valeur. Le principal est de faire de son mieux, peu importe les horaires classiques de publication ou la fréquence à laquelle “il faudrait” publier. Le maître mot : lâchez prise !

De plus, j’ai la chance d’avoir une clientèle régulière ce qui me permet de bien organiser mon agenda en anticipant. Et même si ton agenda n’est pas booké 3 mois à l’avance, je pense que tu peux quand même lâcher prise dans ton business.

S’organiser

Ma deuxième solution reste de bien s’organiser. Par exemple, je planifie le contenu à l’avance et regroupe la création de contenu sur des créneaux dans mon agenda. En général, je fais cela le lundi matin et le vendredi après-midi car ce sont des moments où je suis moins sollicitée par les clients. Donc je planifie les publications sur Planoly, les articles sur mon site WordPress, les podcasts sur Ausha. Cela me permet de ne plus y penser ensuite. Ensuite, je me focalise sur mes projets clients et sur les tâches que je fais quotidiennement comme répondre aux commentaires sous mes publications Instagram, intéragir avec d’autres comptes, regarder ce que mes abonné.es ont publié de leur côté. Je gagne beaucoup de temps.

Une fois que les deux premières solutions sont appliquées, il ne te reste plus qu’à déléguer.

Déléguer sa stratégie de contenu

Parce que la stratégie de contenu, le community management est un métier à part entière. Personnellement, je délègue depuis 1 an et demi. J’ai commencé avec Ellen en lui délégant la rédaction de mes articles de blog et de mes newsletters. Ça m’a fait gagner du temps parce que j’avais simplement à la briefer sur ce que je voulais dire. Depuis le début, je délègue aussi à Charlotte, ma business friend. Dès le début de l’année 2022 jusqu’à encore récemment, j’ai également délégué ma partie community management à Fiona qui m’aidait à trouver des idées de création de contenu, qui faisait des intéractions sur mon compte Instagram. Ce qui me faisait encore gagner du temps et de la visibilité.

Enfin, depuis septembre, j’ai à mes côtés Elise, mon alternante qui me soutient sur toute la communication. En passant par la création des visuels pour les réseaux sociaux, la rédaction d’articles, la retranscription des épisodes de podcast que je fais aussi sous forme d’articles, la gestion du compte Pinterest… Bien que ce ne soit que le début de son aventure, je sens déjà la différence en me sentant soutenue et je retrouve du temps pour mes clients.

S’apaiser avec la création de contenu (19’25)

Parfois, pour se sentir mieux et déculpabiliser sur le temps passer à la création de contenu est de faire le point sur ce qu’il en est, sur ce que tu as déjà accompli, sur les retours de tes clients. D’ailleurs, ce n’est pas mon chiffre d’affaires qui me réjouit mais plutôt les retours des clients qu’ils peuvent me faire suite à un accompagnement. Que ce soit quelque chose que j’ai vendu ou bien partagé gratuitement sur mes différents réseaux, ça m’apporte énormément de satisfaction. J’accorde plus d’importance à cela qu’aux statistiques Google ou sur les réseaux sociaux.

Bien sûr, on veut faire du chiffre d’affaires, on veut être visible, on veut vendre ses offres. Mais parfois quand il est compliqué de tenir la cadence, on peut constater les super retours clients qu’on a eu, les retours positifs de ma communauté. Se satisfaire de ce qui est déjà là, tout simplement. On déculpabilise, on fait de notre mieux. La priorité étant de s’occuper de nos clients et pas forcément de sa stratégie de contenu.

Envie de me confier ton projet ?

 

Ma mission est de t'accompagner dans la réalisation de ton identité visuelle, ton site internet et de tes supports de communication.

L’intuition, l’alignement et la sensibilité sont au coeur de ma créativité.

Lors de mon appel découverte gratuit nous échangeons sur tes besoins, je te conseille et te propose un de mes accompagnements pour répondre au mieux à ta problématique.